Truks en vrak

Accueil > 2012 > octobre > Mandat d’arrêt à l’encontre du militaire qui a capturé le Che et qui a comploté (...)

Mandat d’arrêt à l’encontre du militaire qui a capturé le Che et qui a comploté et conspiré contre Evo Morales

Prensa | diario-octubre.com | mercredi 10 octobre 2012

dimanche 14 octobre 2012


   
Mandat d’arrêt à l’encontre du militaire qui a capturé le Che et qui a comploté et conspiré contre Evo Morales
Prensa | diario-octubre.com | mercredi 10 octobre 2012
    

Ce mercredi (le 10 10 12), un juge bolivien a ordonné la détention de quatre personnes accusées d’avoir participé, en 2009, à un complot contre Evo Morales, président de la Bolivie, parmi lesquelles se trouve le général à la retraite Gary Prado Salmon, qui avait capturé le chef révolutionnaire argentin-cubain, Ernesto Che Guevara, en 1967.

Sixto Fernandez, le juge qui a lancé les mandats d’arrêt, mène l’enquête sur la plainte concernant le complot présumé dont le but aurait été d’assassiner Morales en 2009. Au total, il y a 39 personnes accusées de sédition et de terrorisme, y compris le Hongrois Toaso Elod et le Croate-Bolivien Mario Tadic, tous les deux transférés à la ville méridionale de Tarija.

Gary Prado Arauz, fils et avocat du général retiré, a fait savoir que le juge Fernandez a accusé de rébellion Prado Salmon, Lucio Añez, Adalberto Torrez et Juan Carlos Santiesteban pour non-comparution à l’audience prévue pour cette affaire, qui a redémarrée ce mardi [le 09 10] à Tarija.

Les quatre accusés de rébellion habitent Santa Cruz (à l’Est du pays) et selon leurs avocats, ils n’ont pas pu se rendre à Tarija pour “des raisons de santé”.

Ces derniers ont également souligné que la suite du procès devait avoir lieu à Santa Cruz puisque c’est le lieu où, en avril 2009, on a déclenché l’opération policière qui a démantelé la bande terroriste commandée par le Hongrois-Croate-Bolivien Eduardo Rozsa.

Au cours de cette opération policière Rozsa, le Roumain Arpad Magyarosi et l’Irlandais Michael Martin Dwayer trouvèrent la mort, tandis que Elod et Tadic furent arrêtés et incarcérés à La Paz (Ouest).

L’audience reprendra ce 11 octobre et les avocats de la défense insisteront pour que le procès soit transféré à Santa Cruz.

Ce processus judiciaire n’a pas pu avancer car à chaque première nouvelle audience on a relancé les débats sur le lieu où il devait se poursuivre. Ces débats ont déjà eu lieu à La Paz, à Cochabamba (Centre) et à Tarija.

L’ordre de capture de ce mercredi coïncide avec les 45 ans de la mort du Che dans l’école du hameau de La Higuera, à Santa Cruz, le lendemain de sa détention par Prado Salmon, qui sera jugé à présent pour complot présumé contre le mandataire bolivien.

Prado Salmon est paraplégique et en fauteuil roulant depuis 1981. Il avait été blessé par un coup de feu, supposément accidentel, tiré par un autre officiel au cours d’une opération. Depuis 2009, il lui est interdit de quitter la Bolivie et est assigné à résidence, bien qu’il lui soit permis de donner des cours à l’université.

Traduit de l’espagnol par Marina et B.Bec


Voir en ligne : Ordenan la detención del militar que capturó al Che y conspiró complot contra Evo Morales

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.