Truks en vrak

Accueil > 2012 > Juin > Législatives : faire barrage à la droite et à l’extrême droite le 17 (...)

Législatives : faire barrage à la droite et à l’extrême droite le 17 juin.

Bureau exécutif du M’PEP | m-pep.org/ | lundi 11 juin 2012

lundi 11 juin 2012

m-pep.org_logo


Législatives : faire barrage à la droite et à l’extrême droite le 17 juin.
Bureau exécutif du M’PEP | m-pep.org/ | lundi 11 juin 2012

Le 11 juin 2012.

Le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) remercie chaleureusement les électrices et les électeurs qui se sont portés sur ses candidats. Ils ont ainsi fait preuve d’un grand courage politique qui portera ses fruits. Il fallait en effet beaucoup de courage politique pour voter en faveur des candidats du M’PEP qui se lançaient pour la première fois dans la compétition électorale dans des circonscriptions marquées par une très forte présence du Front national. Ils ont refusé le vote utile en faveur des partis établis, qui était la voie la plus facile. Ces électeurs ont fait preuve de clairvoyance en soutenant les propositions du M’PEP, et en particulier la nécessité de la sortie de l’euro et de l’Union européenne pour résoudre la crise et créer les conditions d’une véritable union des peuples et nations d’Europe.

Le M’PEP félicite et remercie les deux suppléants issus du Pôle de renaissance communiste en France (PRCF) dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais et dans la 9e circonscription de l’Hérault. Les militants de cette organisation se sont mobilisés sans compter avec enthousiasme et efficacité. Le M’PEP remercie également les militants du Parti ouvrier indépendant (POI) qui ont soutenu notre candidat dans la 9e circonscription de l’Hérault.

Au moment où la zone euro est entrée en phase terminale malgré les soins intensifs qui lui sont prodigués, au prix d’énormes sacrifices des catégories ouvrières et moyennes, et de la destruction de la souveraineté nationale, l’aveuglement d’une grande partie de la classe politique impose un choix sélectif pour le deuxième tour des élections législatives le 17 juin.

Les candidats du Front national devront trouver en face d’eux un barrage solide entravant leur accès à l’Assemblée nationale.

Les candidats de l’UMP ne doivent pas se trouver majoritaires, afin de les empêcher de poursuivre la politique néfaste qu’ils ont menée pendant dix ans. Mais aussi pour bloquer le rapprochement qu’ils prévoient avec le FN.

Parmi les candidats de gauche ou qui se revendiquent de la gauche, nous ne saurions soutenir ceux qui envisagent de résoudre la crise par le fédéralisme européen et qui ont scandaleusement assimilé la sortie de l’euro par la gauche que nous préconisons à celle, illusoire et destructrice, du Front national.

En tout état de cause, le soutien qu’apporte par le M’PEP pour ce second tour des Législatives aux candidats de la gauche les mieux placés, sauf exceptions mentionnées ci-dessus, ne saurait être assimilé à un quelconque soutien à un gouvernement qui se réclamerait de la gauche après le 17 juin.


Le Bureau exécutif du M’PEP, 11 juin 2012.



Voir en ligne : Législatives : faire barrage à la droite et à l’extrême droite le 17 juin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.