Truks en vrak

Accueil > 2011 > septembre > « Libye : intervention humanitaire ou guerre coloniale ? » rencontre-débat

« Libye : intervention humanitaire ou guerre coloniale ? » rencontre-débat

Rony Brauman & Carlo Santulli | ojiv.org | Lundi 19 septembre 2011

lundi 19 septembre 2011

aaa




—> « Libye : intervention humanitaire ou guerre coloniale ? »

 L’OJIV vous invite à participer à

une rencontre-débat lundi 3 octobre 2011 à 18H

Six mois après l’intervention militaire de l’OTAN en Libye, les justifications avancées comme les résultats escomptés appellent une analyse critique. Derrière les discours officiels, relayés à l’unisson par les médias et fondés sur la rhétorique des droits de l’Homme et de la démocratie, la légalité et la légitimité de l’intervention occidentale doivent être débattues.

Avec les interventions de :

Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, professeur associé à l’IEP de Paris

et

Carlo Santulli, professeur de droit à l’Université de Paris, Panthéon-Assas

modératrice, Karine Parrot, professeure de droit à l’Université de Cergy-Pontoise

La rencontre-débat aura lieu lundi 3 octobre 2011 à 18 heures

à la Faculté de Droit de Paris

12, Place du Panthéon

75005 Paris, Amphi IV, aile Soufflot

entrée libre


http://ojiv.org/

—>Sur la situation en Libye, lire l’article de Carlo Santulli (Professeur à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), président de l’OJIV), publiée par l’IRIS le 26 août : Libye : l’heure d’un bilan critique
Intro :
L’État libyen a été bombardé puis envahi sur le fondement de trois résolutions successives : la première adoptée par les États du Golfe (Qatar le premier), la deuxième par la Ligue arabe (grâce à la majorité détenue par les États du Golfe, et contre la volonté des États arabes africains, l’Egypte, la Tunisie et la Libye n’ayant pas été en situation de voter sur une résolution rejetée par l’Algérie, et l’Union africaine s’étant opposée à l’opération), la troisième, de justesse, par le Conseil de sécurité des Nations Unies (Chine, Russie, Allemagne, Brésil et Inde – soit les représentants de 3 milliards de personnes, contre un demi-milliard pour la « majorité » – n’ayant pas voté en faveur du texte). Le motif allégué de ces décisions est le « constat » que Kadhafi aurait décidé de réprimer des manifestations pacifiques en les bombardant (10 000 morts, dont 3 000 à Tripoli), et qu’il aurait eu recours, pour ce faire, à des mercenaires. La télévision du Qatar, Al Jazeera, a lancé cette « rumeur », reprise en boucle par les médias du monde entier.
.../...
la suite...



****
Transmis par redaction@lameche.org
Mon, 19 Sep 2011 10:29:38 +0200


Merci de prendre des nouvelles de La Mèche ! .


mise à jour le mardi 24 janvier 2012



Voir en ligne : « Libye : intervention humanitaire ou guerre coloniale ? »

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.